LA TEAM PARIS DERNIERE – Le Livre Paris Dernière


16
/
05
/
17

Paris Dernière est une émission de télévision créé par Thierry Ardisson en 1995 et diffusée sur Paris Première jusqu’en 2016. Ce show télé était filmé en caméra subjective, à travers des lieux nocturnes parisiens, et rythmée par des interviews de gens qui y évoluent : artistes, créateurs, acteurs, musiciens… font partie des belles rencontres qui ont guidé ce voyage au bout de la nuit sur une bande-son originale et dont la signature est mondialement connue.

Le livre Paris Dernière est un recueil de photographies des cinq dernières années de l’émission avec leurs 200 meilleurs adresses parisiennes, historiques et actuelles, le tout visité de nuit. Avec comme intervenants, des personnalités cultes comme Pedro Winter, Philippe Besson qui en a été le présentateur, Lilly Wood & The Prick, Louis-Marie et Guilhem de Castelbajac…

Le livre Paris Dernière reste fidèle au découpage de l’émission telle qu’elle était présentée : 18h/20h : le démarrage au sein des vernissages de galeries, 20h/22h : direction les restaurants, comme un hommage à François Simon grand spécialiste gastronomique et qui en a été le présentateur; s’ensuit la montée en adrénaline dans les bars jusqu’au moment « full night », et l’instant sexy culte de l’émission à partir de 06h du matin…

Par ceux qui font la nuit, pour ceux qui veulent la (re)vivre !

Qui forme ce groupe Paris Dernière et avec quel rôle  ?
Maxime Passadore, 27 ans, photographe et artiste digitale. Toutes les photos des coulisses de l’émission durant ces 5 dernières années sont de lui.
Alexandre Jonette, réalisateur de l’émission Paris Dernière pendant 10 ans, aux manettes du tournage des images et du montage en équipe. Il est désormais blogueur avec Paris24seven.
Julien Verry, 38 ans, attaché de presse/communication. En tant que RP, il proposait des interviews d’artistes et organiser des soirées.

Également rencontres de la nuit au sein de leur cercle amical, ces trois garçons à l’allure détendue et au rire contagieux se sont unis pour travailler ensemble et mener à bien le convoi nocturne de Paris Dernière, pour notre plus grand plaisir !

Leurs 12 moments les plus forts de Paris Dernière :

1)Le plus émerveillé :
Maxime : Sans aucune doute avec Daniel Darc, le chanteur français leader du groupe Taxi-Girl. Rencontre au dernier étage de l’hôtel Concorde Lafayette, en 2013, quelques jours avant sa mort brutale. Un artiste écorché vif, véritable survivant d’une époque qui, devenu fervent croyant, a lu la bible devant nous. J’ai pris cette photo de lui, le dernier portrait public, qui figure dans notre recueil d’images de l’émission.
Alexandre : Je pense à Christophe, qui nous a accueilli chez lui à plusieurs reprises. Un rendez-vous tard dans la nuit car une fois arrivés chez lui, nous ne savions jamais quand nous repartirions ! Son studio de musique est dans son salon, en grand artiste créateur il a sans cesse des idées, des envies de jouer des mélodies, de chanter… nous ne pouvions pas rater ça ! Une de nos rencontres les plus touchantes.
Julien : Je dirai Philippe Labro, avec qui j’ai tourné pour les 50 ans de la mort de Kennedy, véritable spécialiste en France. Nous sommes restés ensemble après la séquence, il est d’une élégance et d’une culture incroyable. J’ai adoré cette rencontre !

2)Le plus inattendu :
Une séquence tournée dans le parking des Halles. Nous avons croisé deux SDF Roumains qui jouaient à la Playstation dans un recoin des tunnels, connectés sur le réseau électrique de la ville de Paris. Nous nous sommes arrêtés pour faire une partie avec eux. C’était improvisé et inattendu !

3)Le plus bourré :
La rencontre imprévisible avec Gérard Depardieu. Vers le Carré du Louvre, nous faisions une séquence avec Philippe Besson présentateur de l’époque et Nikita Bellucci, une actrice porno, qui se déshabillait tout au long du trajet sur le siège passager. Au feu rouge, un homme tape à la vitre de notre voiture, il nous suivait depuis un quart d’heure et il s’agissait en fait de Gérard Depardieu, ivre, qui nous a invité chez lui, avec la demoiselle, pour y passer la nuit ! Devenu culte, cet extrait lança la carrière de Nikita Bellucci !

4)Le plus étrange :
Maitresse Cindy place de Clichy ! L’adresse est dans le bouquin, vous ne serez pas déçus, tout est dans l’intitulé !

5)Le plus bling bling :
Lady Gaga, à l’époque où elle n’était pas encore connue. Une de ses premières télés, présentée par Xavier Desmoulins. Nous l’avions fait attendre plus d’une demie-heure car nous dinions dans un restaurant, pris dans nos discussions et encore au fromage à l’heure de la rencontre… Alors elle nous a attendus dans une galerie de la rue Dauphine, c’était royal !
Aussi, Denzel Washington. Mais en tant qu’Américain il était sympathique et professionnel pendant sa promo parisienne.
Puis dans le bureau du Maire de Paris, à l’époque Bertrand Delanoë. Compliqué d’accès car très réglementé et une fois à l’intérieur nous avons échangé comme dans un bar autour d’un verre !

6)Le plus détestable :
Pas de mauvais souvenir précis. Il y a des invités pas sympathiques… Mais il n’y a jamais eu d’engueulades entre l’animateur et l’interviewé.
Ceci car les rencontres sont prévues à l’avance et organisées donc les gens se tiennent bien même si le contexte est nocturne ! Paris Dernière reste un exercice bien particulier, la caméra arrive sur l’intéressé, les questions pertinentes fusent, c’est assez sportif ! Avec François Simon, qui est un dandy à l’univers propre, les invités devaient adhérer à son univers pour une meilleure compréhension et proximité. L’émission se passe sur le terrain des invités : bars, restaurants, domiciles… En immersion complète.

7)Le plus clash :
Un moment où nous avons tous fini au poste ! C’était un plan sexy lors de laquelle une actrice porno était promenée en laisse rue des canettes à St Germain des près. À part cette anecdote, rien à ajouter car nous étions toujours bienveillants, lors des rencontres et du montage. Le but de Paris Dernière est vraiment de faire part d’une humeur, d’un instant, d’un moment de fête… Sans jamais piéger quelqu’un.

8)Le plus fou :
Chez une maîtresse dominatrice à Londres, avec un de ses soumis en cage ! Tellement extrême de noirceur. Séquence inoubliable… !
Aussi chez une autre maîtresse dominatrice, cette fois à Paris dans le 19e. Derrière une porte, se trouve son immense donjon avec 7 mètres de hauteur sous plafond et tous les outils nécessaires à son métier de domina. Au milieu de ce lieu, un homme attaché en croix et qui attendait avec un crochet de caravane dans l’anus. Assez trash…!

9)Le plus dangereux :
Rue Myrrha, dans le 18e arrondissement de Paris, il y cinq ans. C’était un endroit fréquenté par des dealers et certains nous ont pris pour des journalistes enquêteurs et nous n’avons pas été très bien accueilli au premier abord !
Nous avions une séquence avec Mr Chat le street artiste sur un toit de Paris et on a dû appeler un médiateur pour nous faire sortir du lieu de tournage.

10)Le plus trash :
Nous sommes allés rejoindre un couple échangiste sur le parking d’un hôtel à Aubervilliers, cadre assez compliqué ! Ils avaient loué une camionnette d’un hypermarché et faisaient le tour des salons érotiques du Nord de la France et de Belgique où ils vendaient des sex-toys ! Et là, comme un sentiment de toucher le fond …!
Également, une séance de fist-fucking dans un club à Châtelet. Séquence qui apparaît dans notre livre !

11)Le plus sexy :
Amandine, une fille délurée, sexy et exhibitionniste. Lorsqu’elle nous donnait rendez-vous, nous ne savions jamais où ce serait ! Cette fois-ci, c’était à l’angle de la rue Marbeuf et des Champs-Elysées, elle était recouverte de feuilles dorées. C’était très beau ! Il pleuvait, elle courait nue sur l’avenue déserte vers 4h du matin. Une belle manière de s’approprier Paris par cette image sexy !

12 )Le plus porno :
Disons qu’il y a beaucoup de séquences chaudes dans l’émission ! Mais nous sommes très professionnels et la caméra pose un filtre et nous tient à l’écart. Nous filmons mais ne jugeons pas, ni ne participons.
La séquence de deux personnes qui baisent devant la caméra a très souvent eu lieu ! Et là, tu réalises que tu ne fais plus Paris Dernière mais que tu filmes un Marc Dorcel, que c’est vraiment trop porno. Les gens se lâchent totalement, et il vaut mieux prendre du recul ! Des moments indiffusables en télé !

Disons que les moments de tentation les plus sexy sont ceux où la fille ne montre rien mais laisse tout suggérer.

L’actu des créateurs du livre :
Alex Jonette – Co-auteur du livre Paris Dernière
Son blog lifestyle Paris24seven fête ses 2 ans en juin 2017
Réalisateur de la nouvelle émission « Talent Photo Académie » à voir sur Paris Première le 21 juin 2017

Julien Verry – Co-auteur du livre Paris Dernière
RP à Détaché de presse
Brand Manager à Castelbajac Creative
Lancement de Nektart Wine en juin à Bordeaux lors de Vinexpo, une entreprise que j’ai créé avec Guilhem et Hubert de Castelbajac.

Max Passadore  – Photographe
Maxime Passadore présente deux œuvres inédites à la galerie Dilecta jusqu’au 17 juin 2017
Aux côtés d’artistes reconnus tels que de Sarah Moon, Julian Schnabel, Jeff Wall ou encore John Baldessari.

Merci à Alexia Feld de l’Hotel Grand Amour de nous avoir accueilli pour l’entretien.

Livre Paris Dernière, disponible aux éditions du Chêne
Propos recueillis par Cédric Canezza,
Retranscription écrite par Diana Saliba.